Sang d'encre. ft. Kang Eun Hae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Han Min Hwan

PLUS D'INFORMATIONS








Sang d'encre. ft. Kang Eun Hae ϟ 30.09.12 20:11

Sang d'encre
Dans les mains de Min Hwan, des billets froissés. Certains d'entre eux tâchés d'une couleur rougeâtre virant vers le noir. Le Coréen serra les poings tout en regardant l'argent sale obtenu. Ce combat avait vraiment été long et éprouvant. Plus les coups fusaient plus le temps semblait s'allonger. Mais au final il en sorti victorieux. Après tout ce soir là il n'avait vraiment pas le droit à l’échec. Parce qu'il faut avouer qu'il avait vraiment besoin d'argent. Mais surtout parce qu'il avait promit à Eun Hae que ce soir se serait lui le vainqueur. Malheureusement Min Hwan n'avait pas prévu que les choses dégénéreraient autant. Le face à face prévu au départ se transforma vite en deux contre un. Et le Coréen se retrouva plusieurs fois vraiment mal en point. Encore maintenant il titubait légèrement et avait du mal à respirer. Certaines de ses blessures au visage saignaient encore un peu. Ce n'était pas vraiment beau à voir et pour cette raison il hésitait à rentrer à l'appartement. Bien qu'Eun Hae ne puisse pas lui dire il sait à quel point elle s'inquiète et revenir dans cet état n'arrangerait pas les choses. Mais au fond c'est toujours mieux que de ne pas rentrer du tout. Alors Min Hwan rangea les billets dans une de ses poches et se mit difficilement en route vers l'appartement.

L'appartement, et quel appartement ! Celui qu'il partage avec celle qu'il considère comme sa sœur. Le lieu où il pourrait rester enfermé des journées entières, coupé du monde tant qu'elle est là. Min Hwan est habitué à la présence de la jeune femme depuis qu'ils ont occupé la même chambre lorsqu'ils étaient ensemble à l'orphelinat. Il a beau savoir qu'elle le soutient dans ce qu'il fait, ce n'est jamais facile de rentrer avec des plaies béantes et les mains tremblantes. Il était assez tard : le milieu de la nuit. Pourtant pendant qu'il rentrait Min Hwan sorti son portable et envoya un message à sa colocataire pour prévenir de son retour. Il ne laissa rien paraître, signalant que tout s'était bien passé et qu'il serait bientôt là. Le Coréen arriva au seuil de la porte dix minutes après avoir envoyer le message. Clefs dans les mains, Min Hwan resta face à la porte immobile quelque secondes. Il se demanda à quoi il pouvait ressembler.

Face au miroir de la salle de bain Min Hwan observa l'état de son visage. Une fois rentré il se dirigea en vitesse dans la salle de bain, l'histoire de paraître moins blessé qu'il n'en a l'air. L'arcade gauche ensanglantée, un hématome aux coins des lèvres, comme toujours il n'arrivera pas à cacher tout ça. Les deux mains tenant fermement le lavabo, Min Hwan baissa la tête et ferma les yeux. Se demandant ce qu'il dirait à sa colocataire une fois sorti d'ici. Eun Hae ne lui a jamais demandé d'arrêter, elle l'encourage même, pourtant Min Hwan reste persuadé qu'elle aimerait le voir s'arrêter. Car s'il pouvait gagner sa vie autrement cela signifierait que le jeune homme serait parvenu à surmonter ce qu'il a vécut à l'orphelinat. Et surtout à maîtriser son côté violent qui l’entraîne inévitablement dans des situations dangereuses. La porte de la salle de bain s'ouvrit et le sorti de ses pensées. Min Hwan avait oublier de fermer à clef, et Eun Hae le connaissant par cœur rentra. Elle sait qu'elle est la première chose qu'il fait après avoir franchi la porte d'entrée. Min Hwan releva la tête, il n'avait pas besoin de se tourner pour voir qu'elle le regardait. Alors il lui sourit à travers le miroir. Un sourire qui ne trompe pas. Un sourire qui remplace les mots s'il te plaît, ne t'inquiète pas. Puis le jeune homme aux cheveux rouges se tourna vers son amie. Il sorti les billets abîmés de sa poche comme preuve de sa victoire. « Promesse tenue ! »
CODE TOXIC GLAM


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kang eun Hae

PLUS D'INFORMATIONS








Re: Sang d'encre. ft. Kang Eun Hae ϟ 01.10.12 8:29

L’aurore, dans moins de quatre heure surement. Une jeune femme assise sur le rebord d’une fenetre ouverte, regardant le croissant de lune se frayer un chemin entre les nuages sombres de la nuit. Son visage tirée par la fatigue et l’inquiétude, les yeux perdus au loins, fixés sur une des tours eclairées de la ville. Quelque part la, son ami le plus proche, celui avec qui elle à partager la moitié de sa vie, et celui qui habite avec elle encore aujourd’hui, est en train de jouer son honneur, sa vie et sa promesse. Eun Hae lacha un soupire qui en disait long sur son état d’esprit. Son meilleur ami qu’elle considerait comme son frère était encore parti dans une de ses bagarre de rues. Min Hwan gagnait sa vie comme sa : montrer sa force, et rentrer pleins de bleues et de plaies béantes était sa spécialité. Bien sur, il avait hérité de certains gènes, ses sens étant plus développés, son agilitée très au point et sa précision dans ses coups indétournable, il n’en restait pas moins humain, et la jeune mannequin savait pertinement qu’il allait rentrer dans un sale état, comme à chaque fois. Un nouveau soupire, et son regard se tourna vers le réveil qui criait de ses chiffres rouges qu’il était 23h07. A quel heure allait-il rentrer cette fois-ci, et dans quel état ? Son telephone la renseigna quand il lui envoya un message pour la prévenir de son retour.

La jeune mannequin se laissa glisser au sol et traina son corps jusqu’à la cuisine ou elle mit de l’eau à chauffer, esperant qu’il rentrerais à la bonne heure pour pouvoir le deguster. Ses pas la menèrent vers la salle de bain ou elle entrepris de se faire une toilette de nuit, c’est à dire se démaquiller, se laver les dents et tout ce qui s’en suit. En y repensant, Min Hwan devait être le seul homme au monde après la sortie de l’orphelinat à la voir au naturel. Etant mannequin, l’apparence compte beaucoup dans se metier, même pour aller faire ses courses, car si quelqu’un vous reconaissait alors que vous êtes en simple jogging ou allons savoir quoi d’autre, les directeurs sont rarements content du resultat. C’etait une chose bien différente pour le jeune homme, qui avait toujours au moins une cicatrice dans le visage, sans compter les bleues qu’il essayait de lui cacher. D’un geste machinale, la jeune asiatique s’attacha les cheveux dans un chignon mal organisée, alla mettre des grosses chaussettes et repris la direction de la cuisine pour faire infuser le thé. Deux tasses et la théière sur un plateau, elle amenna tout sa au salon et se laissa tomber dans le gros fauteuil en cuir qui trônait près du canapé. Souvent, Eun Hae se demandait pourquoi son ami allait gagner de l’argent (sale). Bien entendu, elle gagnait suffisement d’argent pour qu’ils vivent tout les deux dans une vie modestement aisée mais Min Hwan continuait encore et encore. Bien sur, elle savait au fond d’elle que c’était un moyen de se défouler, d’évacuer la pression sur ses épaules, et d’avoir l’impression de faire quelque chose, mais la jeune mannequin esperait tellement qu’à la sortie de l’orphelinat, il arriverait à contenir sa force, cette puissante force qui émane de lui, comme celle d’un jaguar ou d’une penthère noire.
Son coeur rata un battement quand la jeune femme entendit la porte d’entrée s’ouvrir pour se refermer assez vite. Elle eu à peine le temps de voir l’ombre sur le mur pour deviner que c’était Min Hwan. Bien sur elle s’en doutait, mais sait-on jamais. D’un geste rapide elle reposa la tasse qu’elle avait pris dans ses mains et décroisa les jambes pour se lever. L’eau coulait dans le lavabo de la salle de bain. Un pincement de lèvre, un soupire et une main qui passe dans des cheveux en désordre accompagné d’une brève hésitation. Son meilleur ami allait encore essayer de cacher ses plaies. A chaque fois qu’il faisait sa, cela voulait dire qu’il était assez mal au point pour hésiter à rentrer à l’appartement, Eun Hae le savait car elle le connaissait par coeur. Sans un bruit elle arriva près de la salle de bain, et remarqua au premier coup d’oeil qu’il ne s’était pas enfermé, pour une fois. Sans plus hésiter, la jeune femme poussa la porte du bout des doigts et s’adossa à son encadrement, les bras croisées. Son regard vint se poser dans la glace, ou elle ne vit d’abord qu’une masse de cheveux rouges, avant que leur proprietaire lève la tête pour lui décocher un sourire : « Promesse tenue ! »

Dans la tête d’Eun Hae, les sentiments se bousculaient, elle avait envie de lui dire « Au diable les promesses, regarde dans quel état tu es... » ou encore quelque chose comme « Promet moi d’aretter », mais le regard de son ami, plus que son handicap l’empecha de le faire. Ses yeux étaient tellement profond que Min Hwan n’avait même pas besoin de dire ce qu’il pensait pour que la jeune femme le comprenne, heureusement d’ailleurs, car c’était valable dans l’autre sens également.

Elle baissa rapidement la tête, puis avança de quelque pas vers lui, posa sa main sur son épaule pour qu’il se retourne, puis posa délicatement ses deux mains sur les joues du jeune homme, le défigurant, mi-soulagée, mi-horrifiée par ce qu’elle voyait. Avec l’eau, le sang seché avait disparu, on voyait si bien la coupure dans l’arcade du jeune homme où la chair était vive, où les globules s’aprettait à jaillir à nouveau, maintenant que la croute était partis. Un ématome gros comme un point commençait également à sortir dans le cou de son ami, ainsi que des marques plus ou moins profondes sur sa joue droite. Son regard plongea dans celui de son ami, ne prononçant pas un mot, elle sourit. « Bravo, tu as encore gagner, t’es vraiment le meilleurs » disais ses yeux, mais elle ne pu cacher son réel sentiment, ou ce qu’elle aurait voulu lui dire « Abrutis, si un jour je te retrouve en plusieurs morceau, j’te tue ! ». Un sourire en coin, ses mains retombèrent le long de son corps, son regard se baissa à nouveau pour apercevoir son t-shirt imaculée de sang, et son jean troué. La mine renfrognée, Eun Hae se tourna vers la petite étagère de la salle de bain et attrapa désinfectant et coton, plus crème apaisante et autres choses dont elle pourrait avoir besoin. Elle se reoturna vers lui la mine décider, et d’un geste de la main, elle décrivit un cercle au niveau du torse du jeune homme en faisant la moue, histoire de lui faire comprendre qu’il devait se changer.

Son regard croisa à nouveau le siens, sourire vague, puis demi tour vers le salon ou elle posa tout les trucs qu’elle avait dans les mains, et se rassit sur le canapé en attendant Min Hwan.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Han Min Hwan

PLUS D'INFORMATIONS








Re: Sang d'encre. ft. Kang Eun Hae ϟ 06.10.12 20:09

Les clefs dans la serrure déjà déverrouillée, il ne suffisait que d'une pression sur la poignet pour rentrer. Mais voilà Min Hwan restait immobile devant la porte d'entrée. Comme chaque fois qu'il revient d'un combat, il aimerait pouvoir ouvrir sans se sentir obligé de cacher ses blessures pour ne pas inquiéter Eun Hae. Juste rentrer sans qu'elle ne l'attende aux heures les plus perdues de la nuit. Entrouvrir doucement la porte de sa chambre et la voir profondément endormie. Et enfin s'endormir à son tour, sans avoir mal. Sans cette douleur incessante qui lui brûle les mains et le visage. Mais la réalité ne peut être aussi belle. Ce qu'il fait est beaucoup trop dangereux, trop violent pour ne pas angoisser celle qui vit avec lui depuis des années. Comment pourrait-elle s'endormir comme s'il ne se passait rien alors qu'il pourrait ne pas revenir ? Et lui, comment ne pourrait-il ne pas avoir mal avec ses plaies ouvertes qui menacent de ne jamais se fermer si les coups continuent à tomber ?

La porte claqua doucement, Min Hwan n'aime pas ça, rentrer comme un voleur, mais il n'a pas le choix, du moins il ne se le laisse pas. En rentrant il lança un bref regard vers le salon et aperçu Eun Hae de dos, assise sur le fauteuil. S'il pouvait parler à ce moment là, s'il se laissait le temps de dire quelque chose se serait ne m'attends plus. Mais le jeune homme ne se permettrait jamais de prononcer ces mots. Il sait à quel point ces paroles sont égoïstes. Car si les rôles étaient inversés, si c'était elle qui était dans une situation si dangereuse, lui aussi serait là à attendre. Essayant de ne pas se laisser perturber il se dirigea vers la salle de bain oubliant pour la première fois de fermer à clefs. D'un geste il permit à l'eau de s'écouler. D'abord il se lava les mains, comme si le liquide allait leur redonner une couleur normale. Puis il observa les marques sur son visage. S'il le pouvait il accélérerait le temps pour que toutes ses traces vermeilles deviennent des cicatrices et qu'il puisse ressortir comme si de rien n'était. Il n'aurait plus à se demander ce qu'il pourrait dire pour que la situation paraisse moins grave qu'elle ne l'est.

Derrière lui, Eun Hae adossée à l'encadrement de la porte, les bras croisés. Si Min Hwan n'était pas si épuisé il se serait sans doute diriger vers sa colocataire pour lui cacher les yeux et lui ordonner de ne pas regarder. Chose bien inutile car après tout c'est elle qui soigne ses plaies, c'est elle qui les fait disparaître. Et c'est encore elle qui connaît l'étendue des dégâts mieux que lui. Toujours déterminé à rendre la situation moins grave, Min Hwan esquissa un sourire, lâchant qu'il avait tenu sa promesse comme si tout ça n'était qu'un jeu. Un jeu qu'il est incapable d'arrêter même s'il y mettait toute sa volonté. Car malgré lui il y est devenu dépendant, comme s'il avait besoin de ça pour exister. Pour se rattacher à quelque chose, lui qui a tout oublié de son passé. A travers le miroir il vit la jeune femme s'avancer vers lui mais ne parvint à se retourner qu'après avoir senti le contact de sa main sur son épaule. Elle allait vraiment le voir, tout voir. Il se tourna ; ne pouvant plus se cacher.

Elle sourit, un sourire pour le féliciter. Min Hwan savait qu'elle dirait ça, ou du moins qu'elle essayerait. Parce que dans ses yeux le jeune homme pouvait y lire autre chose en plus. « Je suis le meilleur, tu n'auras jamais l'occasion de me tuer ! » C'était oser de dire ça, ne jamais dire jamais comme on dit. Mais Min Hwan préférait passer pour quelqu'un de prétentieux que de montrer sa peur de se retrouver à l’hôpital un jour. Son état il s'en fichait, avec tout ce qu'il avait subit à l'orphelinat plus grand chose ne l'effrayait. La seule chose qui pouvait l'angoisser c'était d'imaginer l'état d'Eun Hae s'il devait la contacter pour lui annoncer où il se trouvait. En tout cas il préférait se retrouver ici dans leur appartement et qu'elle le soigne. D'ailleurs elle lui fit signe de se changer. Puis leurs regards se croisèrent, définitivement Min Hwan préférait être ici que n'importe où ailleurs. Elle se dirigea vers le salon et lui vers sa chambre pour y prendre de nouveaux vêtements. Ensuite il retourna dans la salle de bain prendre une douche rapide. Le sang se mêlait à l'eau et lui partager sa couleur.

Une fois propre Min Hwan se dirigea à son tour vers le salon et s'assit à côté d'Eun Hae. Un regard vers tous les objets de soins, « Alors par quoi on commence ? Bataille de coton ? » demanda t-il en lançant le paquet de coton sur la jeune femme. « Ou alors attaque de désinfectant ? » ajouta t-il en jouant avec. Il devait vraiment avoir l'air stupide à ce moment là, mais après tout elle le connaît, elle sait que dans ses instants là il est obligé d'agir comme ça. Car d'habitude c'est à ce moment là qu'il ne peut plus rien cacher et pas avant.
CODE TOXIC GLAM


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞

PLUS D'INFORMATIONS








Re: Sang d'encre. ft. Kang Eun Hae ϟ


Revenir en haut Aller en bas

Sang d'encre. ft. Kang Eun Hae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Amulette blasphèmatoire et pendentif de sang avec palaquin.
» D'amour et de sang
» Les liens du sang
» [Chattam, Maxime] Le sang du temps
» Le goût du sang

FORUM TEST TCHI :: Uijongbu :: Habitations :: Rue moyenne :: Appartement 1